20 Mar

Prévention et gestion des maladies chroniques

Prévention et gestion des maladies chroniques

La prévention et la gestion des maladies chroniques est une approche des soins de santé qui vise à aider les personnes à conserver leur indépendance et à être le plus en santé possible grâce à la prévention, au diagnostic précoce et à la gestion des maladies chroniques.

Bon nombre de maladies chroniques se développent lentement, au fil du temps, en raison parfois de comportements qui sont néfastes pour la santé comme le tabagisme et l’inactivité. Le cancer, le diabète, les maladies cardiovasculaires (les maladies du cœur et les accidents cérébraux vasculaires) et les maladies pulmonaires sont les principales maladies chroniques au Canada.

Plusieurs études effectuées au Canada depuis 1996 pour déterminer la prévalence des facteurs de risque des maladies cardiovasculaires au sein de 4 groupes ethniques les plus importants au Canada, à savoir les blancs, les chinois, les sud-asiatiques et les noirs ont montré que de façon générale les noirs sont plus susceptibles de souffrir de l’hypertension artérielle et de diabète et courent de plus grands risques de développer des maladies du cœur et des accidents vasculaires cérébraux (AVC) que le reste de la population (Gasevic 2015, FCMC&AVC2015, Chiu M2010). Selon Chiu M et al. (2010), la prévalence de  l’hypertension est de 19,8 % chez les noirs, de 17.0 % chez les sud-asiatiques, de 15,1% chez les chinois  et de 13,7% chez les blancs.  La prévalence  du diabète est de 8,5 % chez les noirs, de 8,1% chez les sud-asiatiques, de 4,3% chez les chinois et de 3,7% chez les blancs.

Dans une publication plus récente (Chiu M et al, 2015), les mêmes chercheurs ont noté l’aggravation avec le temps de ces facteurs  de risque chez les hommes et les femmes noirs  et chez les hommes sud-asiatiques.

Les maladies chroniques ont certaines caractéristiques fondamentales communes : elles persistent et nécessitent un certain niveau de gestion des soins au fil du temps. De plus, elles sont préoccupantes pour les raisons suivantes :

  • Le nombre de maladies chroniques augmente partout dans le monde.
  • Les maladies chroniques représentent un sérieux défi pour les systèmes de soins de santé et mettent à l’épreuve notre capacité à répondre aux besoins en matière de santé à long terme.
  • 60% de l’ensemble des décès au monde sont dus à des maladies chroniques

Les maladies chroniques sont parfois liées à une qualité de vie amoindrie et à une incapacité fonctionnelle et elles peuvent avoir d’importantes répercussions sur le bien-être physique, émotif et mental des personnes atteintes, rendant souvent difficile le maintien des routines quotidiennes et des relations personnelles. Beaucoup de maladies chroniques peuvent être contrôlées et la détérioration de la santé peut être minimisée grâce à des soins adéquats, au soutien de la collectivité et à des choix individuels faits quotidiennement.

Les maladies chroniques présentent des conditions et des facteurs de risque communs. Même si certains facteurs de risque comme l’âge, le sexe et notre constitution génétique sont impossibles à changer, il est possible de modifier beaucoup de facteurs de risque liés au comportement, ainsi que de nombreux facteurs biologiques intermédiaires, y compris la tension artérielle élevée, le surpoids ou l’obésité, le taux élevé de lipides dans le sang et le pré diabète. Des conditions sociétales, économiques et physiques jouent sur le comportement, l’orientent et ont un effet indirect sur d’autres facteurs biologiques. La reconnaissance de ces conditions et de ces facteurs de risque communs constitue l’assise conceptuelle d’une approche intégrée des maladies chroniques.

Le graphique ci-dessous décrit le lien entre les facteurs de risque, les facteurs de risque intermédiaires et les maladies développées :

https://www.canada.ca/content/canadasite/fr/sante-publique/services/maladies-chroniques/facteurs-risque-maladies-chroniques/_jcr_content/par/img_0_0/image.img.gif

Les maladies chroniques sont des affections de longue durée qui ne peuvent généralement pas être prévenues par un vaccin ou qui ne peuvent être complètement guéries.

On distingue classiquement trois types de prévention :  la prévention primaire visant à éviter la maladie chez l’individu qui n’a jamais été malade, la prévention secondaire destinée à diminuer les suites et la gravité de l’affection chez un patient ayant déclaré la maladie ou visant à dépister plus tôt la maladie dans les populations présentant un risque important de déclaration de cette dernière et  la prévention tertiaire, enfin, qui cherche à empêcher les complications ou les rechutes.

 

Une vie saine peut prévenir la maladie chronique                                                  

Le cancer, le diabète, les maladies cardiovasculaires (les maladies du cœur et les accidents cérébraux vasculaires) et les maladies pulmonaires sont les causes prédominantes de cas évitables de décès et d’incapacité/invalidité au Canada. Vous pouvez réduire de façon significative votre risque d’être frappé par ces maladies chroniques graves (maladies progressives, continues ou de longue durée) en modifiant votre mode de vie. Voici huit choix santé qui peuvent aider à diminuer votre risque :

  • Arrêter de fumer et éviter la fumée des autres.
  • Être actif quotidiennement.                                                                                             L
  • Avoir une alimentation saine.
  • Atteindre un poids santé.
  • Contrôler la pression artérielle.
  • Limiter la consommation d’alcool.
  • Réduire le stress.
  • Subir un dépistage ou un examen régulièrement.
    Pour en savoir plus : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies-chroniques/vie-saine-peut-prevenir-maladie.html

Le Centre de bien-être et de prévention pour Afro-Canadiens va organiser les activités suivantes pour aider sa population cible à prévenir les maladies chroniques.

 

  1. Sensibilisation culturellement adaptée de la communauté sur les maladies chroniques en organisant des ateliers d’éducation et séances d’information sur ces maladies;
  2. Promotion de l’activité physique et de bonnes habitudes alimentaires
  3. Référence de sujets vers les services de diagnostic et de traitement et organisation des rendez-vous pour le dépistage des cancers.
  4. Organisation des foires communautaires sur la santé ;
  5. Conseils et suivi des soins;
  6. Écoute et conseils aux familles (règlement de conflits, médiation)
  7. Sensibilisation des communautés sur les problèmes reliés à la santé mentale (stress, anxiété et dépression) et sur la dépendance aux drogues, aux cigarettes et à l’alcool;
  8. Groupe de soutien pour les grands malades.

Le Centre va travailler en collaboration avec d’autres organismes et associations.

related posts