20 Mar

Littératie en Santé

LITTÉRATIE EN SANTÉ

La littératie en santé est définie par l’OMS comme «des aptitudes cognitives et sociales qui déterminent la motivation et la capacité des individus à obtenir, à comprendre et à utiliser des informations d’une façon qui favorise et maintienne une bonne santé»[1]

Selon Santé publique Canda, environ 60 % des adultes et 88 % des personnes âgées au Canada affichent un faible niveau de littératie en santé.

Près de 60 % des immigrants ont un niveau de lecture courante inférieur à 3 (le minimum convenable) comparativement à 37 % des personnes nées au Canada (Association canadienne de santé publique, 2006, p. 27).

 

Lien entre littératie et maladie chronique

De nombreuses études menées en Amérique du Nord ont montré qu’un faible niveau de littératie est lié à des taux plus élevés de maladies chroniques. En outre, il a été démontré que les minorités et les groupes ethnoculturels ont moins de connaissances sur les comportements qui favorisent une bonne santé, font face à davantage de barrières quant à l’accès à des soins préventifs et rencontrent des obstacles linguistiques et culturels dans le cadre de l’utilisation des services existants (Ahmad et coll., 2005).

Certaines maladies chroniques touchent les sous-groupes d’immigrants de façon disproportionnée. Par exemple, le diabète est fortement lié à la littératie en matière de santé et au statut d’immigrant au Canada (Glazier et Booth, 2007).

Les immigrants arrivent au Canada avec des connaissances variées sur les questions relatives à la santé. Ils possèdent en outre diverses expériences à l’égard des soins. L’expérience liée à leur établissement crée de nouveaux défis pour la santé et de nouvelles occasions de mise en commun des connaissances dans les familles, les écoles, le voisinage et les milieux de travail.

La  capacité de trouver, de comprendre, d’évaluer et de communiquer des renseignements liés à la santé (c’est-à-dire notre littératie en santé) est essentielle :

  • au maintien d’habitudes de vie saines,
  • à la prise en charge de nos besoins en matière de santé et de ceux de notre famille
  • à la prise de décisions éclairées concernant notre santé et
  • à l’orientation au sein du système de soins de santé.

La littératie en santé est donc importante en ce qu’elle contribue à une bonne santé, de façon à la fois directe et indirecte. La corrélation entre l’état de santé et le niveau de littératie en santé est suffisamment importante pour signifier que la santé globale de la population pourrait être améliorée si l’on arrivait à augmenter le niveau de littératie en santé des adultes.

 

Source:

  • Les travaux de T. Scott Murray, DataAngel Policy Research Incorporated, de Janet Hagey, consultante et autres. disponible sur le site web du Conseil canadien sur l’apprentissage au www.ccl-cca.ca.

 

  • Littératie en matière de santé et population immigrantes. Laura Simich. Direction des initiatives stratégiques et des innovations (DISI) de l’Agence de la santé publique du Canada.

[1] Glossaire de la promotion de la santé de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), 1998

 

related posts