Votre appui financier est nécessaire pour soutenir nos projets de développement

Qui nous sommes?

Les immigrants d’origine africaine et afro-caribéenne risquent de souffrir de maladies cardiovasculaires et métaboliques beaucoup plus que le reste de la population canadienne. Plusieurs études ont montré que leur état de santé se détériore de façon plus alarmante avec la durée de leur séjour au Canada.

Le Centre de bien-être et de prévention pour Afro-Canadiens de l’Alberta (le CBEP) est un organisme à but non lucratif qui cible la prévention et la sensibilisation consacrées aux maladies cardiovasculaires, au diabète, aux maladies mentales et à la réinsertion sociale par une approche communautaire qui tient compte des sensibilités culturelles de chaque groupe des communautés afro-canadiennes de l’Alberta et de partenariats divers.

Le Centre de prévention veut être un organisme clé qui veut sensibiliser les membres des communautés immigrantes sur ces questions de santé et mettre sur pied des programmes d’éducation sanitaire, de promotion de la santé, de prévention et de détection précoce des maladies chroniques.

Nos champs d’actions

• Réduire le taux très élevé de la prévalence de la maladie cardiaque, de l’hypertension artérielle, du diabète et des cancers chez les Afro-Canadiens à haut risque par l’adoption d’un style de vie culturellement adapté.

• Offrir du logement abordable et/ou de transition aux membres dans le besoin.

• Offrir un cadre des soins de longue durée culturellement adapté aux besoins des aînés Afro-Canadiens.

• Promouvoir la collaboration internationale, en assurant l’échange et le transfert des connaissances.

• Mettre en place des programmes de sensibilisation communautaires sur les questions de santé touchant les Afro-Canadiens en mettant l’accent sur l’éducation et la promotion de la santé, la prévention des maladies chroniques, le dépistage précoce et le service d’information et de référence pour les patients et la recherche.

• Créer des partenariats avec les institutions étatiques, les organismes de la santé, les communautés religieuses et les organisations communautaires afin de suivre l’évolution des besoins en soins de santé des communautés.

• Favoriser l’accès à l’expertise en santé publique à travers des ateliers communautaires et des activités de formation.